accueil>Achat immobilier

Achat immobilier : comment calculer les frais ?

Lorsque vous prenez la décision d’entreprendre un achat immobilier, il faut prévoir un coût total d’acquisition, dans lequel seront compris de nombreux frais qui vont s’élever à un montant supérieur au prix de votre bien. Il s’agit notamment de certains frais additionnels, tels que les frais de notaire et les frais d’enregistrement. Dans les quelques lignes suivantes, nous vous proposons nos conseils sur comment anticiper ces dépenses.

calcul frais immobilier

En ce qui concerne les frais notariés

Pour devenir le propriétaire d'un bien immobilier, obligation est faite de faire appel à un notaire dans le cadre des procédures de transfert de la propriété. Dans cette optique, nombreux seront les frais qui devront être engagés à cet effet. Il s'agit tout d'abord de ce que l'on appelle les frais de l'acte. Ces frais de l'acte sont destinés à recouvrir toutes les dépenses engagées dans le cadre des différentes procédures administratives pour élaborer l'acte d'achat. Généralement les frais d'acte vont s'élever de 800 jusqu'à 1200 euros. Ensuite, vous avez les frais d'inscription hypothécaire. Ces droits d'inscription hypothécaire sont en réalité une taxe perçue par l'État. Il sera déterminé en fonction du montant du capital. Et enfin, vous avez les honoraires du notaire, qui seront déterminés proportionnellement au prix du bien immobilier.

En ce qui concerne les droits d'enregistrement

En principe, les droits d'enregistrement sont intégrés dans les frais de notaire. Par définition, il s'agit d'un droit fiscal que l'emprunteur aura l'obligation de la payer lors de la souscription à un prêt hypothécaire. Deux critères seront pris en compte dans le cadre du calcul des droits d'enregistrement. Tout d'abord, ils vont varier selon la région dans laquelle sera situé le bien immobilier. Ensuite, le revenu cadastral sera également pris en compte. Par ailleurs, il faut savoir que dans certains cas, il existe une possibilité d'obtenir une réduction des droits d'enregistrement, suivant certaines conditions.

D'autres frais supplémentaires à prévoir

Mis à part les frais de notaire et ses honoraires, ainsi que le droit d'enregistrement, il existe encore d'autres frais liés à l'achat immobilier. On parle notamment des frais de dossiers, que l'acheteur devra payer à la banque dans laquelle il souhaite contracter son prêt hypothécaire. Ensuite, il existe ce que l'on appelle les frais d'expertise, qui vont varier entre 150 à 200 euros en fonction du bien à expertiser.
Pour le calcul du coût total de votre prêt hypothécaire, vous pouvez vous référer à des simulateurs de crédits disponibles en ligne. Ce sont des dispositifs gratuits et sans engagement, qui vont vous aider non seulement à choisir, mais également à obtenir un devis précis de votre prêt. Pour ce faire, il vous suffira de vous connecter à un site et d'y introduire certaines informations, en complétant une fiche qui vous sera présentée.
Par ailleurs, à l'issue de l'acquisition, d'un bien immobilier, il ne faut pas oublier de prévoir d'autres éventuelles dépenses, telles que le calcul du précompte immobilier, les assurances et les frais éventuels de copropriété.